site à sous-citer en citation super sith...
made in

Histoire d'un sith

page d'accueil

I. Origines
II. Age d'Or
III. La Grande Guerre de l'Hyperespace & Déclin
IV. Renouveau


I. Origines
L'empire Sith prit naissance environ 7.000 ans avant la Guerre Civile Galactique qui opposa l'Empire aux forces de l'Alliance Rebelle, à la suite du Second Grand Schisme, connu également comme les Cent Ans d'Obscurité, qui frappa l'Ordre Jedi. Pendant plus d'un siècle, Jedi et renégats du Côté Obscur s'affrontèrent lors de batailles sanglantes, avant que ces derniers ne soient finalement battus et exilés en dehors de l'espace républicain en l'an -6900. Les Jedi Noirs survivants s'enfoncèrent dans l'hyperespace avec leurs vaisseaux, franchissant les limites connues à l'époque et découvrirent une planète peuplée par d'étranges êtres appelés les Sith : Korriban, dans une zone de l'espace totalement inconnue, dans l'actuelle Bordure Extérieure.

Les Sith, naturellement sensibles à la Force et dont la caste dominante des Magiciens pratiquait une version primitive mais puissance de magie inspirée du Côté Obscur, prirent ces étrangers venus de l'espace pour des dieux et les Exilés devinrent rapidement et facilement les maîtres incontestés des Sith. Ils prirent possession de Korriban et de ses habitants, et entamèrent la construction d'un vaste Empire Sith qui domina bientôt le secteur, et qui devait entraîner moins de vingt siècles plus tard la terrible Grande Guerre de l'Hyperespace. Ce fut le début de l'âge d'or des Sith. Au fil du temps, les deux peuples mêlèrent leur sang et les Jedi Noirs prirent le nom de Seigneurs Sith.
Grâce à leur puissance nouvellement acquise, et à l'influence que leur conféraient leurs pouvoirs, les Seigneurs Sith firent rapidement grimper les primitifs Sith dans l'échelle sociale et technologique. Rapidement, leur niveau atteignit celui de leur ancienne rivale qu'était la République Galactique. Mais au cours des siècles, les Seigneurs Sith se focalisèrent davantage sur leur propre gloire et se contentèrent d'étendre les frontières de l'Empire dans des proportions prudentes, préférant ne pas attirer l'attention de leurs anciens ennemis. Progressivement, le souvenir même de l'origine des seigneurs du Côté Obscur fut oublié, et l'histoire devint une légende : l'âge d'or des Sith continua et entra dans une certaine routine.

 
haut de page

II. Age d'Or


  Durant les siècles de conquêtes que connut l'Empire Sith, il est probable que des dizaines, voire des centaines, de systèmes furent rattachés à divers domaines seigneuriaux, mais leur nombre et leur nom demeurent à ce jour inconnu. Seules certaines planètes ont conservé une empreinte dans l'Histoire, notamment Korriban, Malachor V et Ziost bien sûr, mais aussi d'autres mondes dont la liste est donnée à titre indicatif plus bas.

  Dans sa structure politique, l'Empire sith était gouverné par un Seigneur Noir des Sith, désigné parmi les plus puissants des Seigneurs Sith. La structure politique et gouvernementale de l'Empire était largement inspirée du système féodal : les plus grands seigneurs, au nombre de six ou sept selon l'époque, se partagaient l'Empire et possédaient leur propre domaine, comprenant des planètes, des serviteurs et une armée. Ils étaient tous indépendants les uns des autres mais devaient allégeance au Seigneur Noir, qui disposait lui aussi de son propre domaine. Sur leurs planètes, les Seigneurs Sith avaient droit de vie et de mort, ils légiféraient et établissaient le montant de l'impôt, et étaient libres d'exploiter toutes les ressources naturelles de leurs mondes. C'est de cette manière que les Seigneurs Sith devinrent immensément riches dans un court laps de temps.

  
  Bien à l'abri dans de puissantes forteresses les protégeant des envies de leurs voisins, les Seigneurs Sith passaient leur temps à deux occupations quand ils n'étaient pas appelés à siéger sur Ziost, la capitale : profiter de leurs richesses et leur puissance, et comploter pour devenir le prochain Seigneur Noir des Sith, si besoin est en organisant le meurtre de la personne en place sur le trône. La plupart du temps, ces complots étaient avortés car le Seigneur Noir disposait toujours d'un réseau de renseignement très efficace en raison de sa richesse et de son pouvoir, et il arrivait parfois qu'on retrouve un Seigneur Sith mort de façon peu naturelle. Certaines fois cependant, les complots étaient menés à bien et le Seigneur Noir était renversé au profit d'un seigneur plus ambitieux et plus malin, mais cette situation ne se produisit que peu de fois dans l'histoire de l'Empire Sith.
  
  Pour régler les questions les plus importantes ayant une portée générale sur tout l'Empire, chaque Seigneur Sith siégeait également au Conseil des Seigneurs Sith, localisé sur la planète se trouvant au centre géographique de l'Empire : Ziost, un monde perpétuellement gelé. C'est à l'intérieur d'une vaste forteresse imprenable située sur une montagne abrupte que les Seigneurs Sith de l'Empire débattaient sous la houlette du Seigneur Noir. Une telle réunion eut lieu lorsque Naga Sadow émit le désir de devenir le nouveau Seigneur Noir après la mort de Marka Ragnos, et en prélude à l'attaque contre la République.
  Durant plusieurs millénaires, les Seigneurs Sith conquirent nombre de planètes, et bien que leur nombre exact soit inconnu à ce jour, les historiens parvinrent à retrouver les noms de certains de ces mondes, en se basant notamment sur les archives datant de l'époque de la Grande Guerre de l'Hyperespace, parmi lesquels se trouvaient :

 Arkania, siège de la Grande Bibliothèque Sith de Veeshas Tuwan.
 Ch'hodos, base du seigneur Shar Dakhan, loyal à Sadow.
 Kalsunor, conquise au prix d'une longue et sanglante bataille avec les natifs de ce monde.
 Khar Delba, base officielle et factice de Naga Sadow.
 Khar Shian, lune de Khar Delba et base secrète de Naga Sadow.
 Korriban, haut lieu culturel et repositoire des mausolées des Seigneurs Sith.
 Malachor V, haut lieu d'enseignement et de méditation du Côté Obscur pour les Seigneurs Sith.
 Rhelg, base de Ludo Kressh, grand rival de Naga Sadow.
 Ziost, la capitale de l'Empire Sith.

haut de page


III. La Grande Guerre de l'Hyperespace & Déclin

  Ce n'est qu'en -5.000, avec l'arrivée de deux explorateurs de l'hyperespace, Jori et son frère Gav Daragon, que l'Empire Sith entama son déclin. Gouverné par un Seigneur Noir très ambitieux et guerrier nommé Naga Sadow, l'Empire entra en guerre contre la République, mais fut finalement battu au cours du célèbre conflit connu sous le nom de Grande Guerre de l'Hyperespace. Même si Naga Sadow parvint à s'enfuit en secret pour rallier Yavin IV, les autres seigneurs furent tous tués et leurs domaines détruits ou démantelés. Après cet affrontement, l'Empire Sith perdit beaucoup de sa puissance et ne fit pas parler de lui durant les siècles qui suivirent. On suppose que les Sith furent en grande majorité décimés, même s'il est établi que quelques groupes parvinrent à survivre et trouvèrent refuge dans les Régions Inconnues, ce que Revan découvrit plus d'un millier d'années plus tard. Il est également possible que les peuples jadis conquis par les Sith profitèrent de la situation chaotique qui suivit la guerre pour reprendre de force leurs mondes et se libérer des quelques garnisons qui subsistaient ici et là.

haut de page 

IV. Renouveau

  Après le déclenchement par Naga Sadow de la Grande Guerre de l'Hyperespace, et la terrible contre-attaque menée par la République et l'Ordre Jedi, l'Empire Sith fut présumé totalement détruit, et ses principaux dirigeants éliminés. Dans leur détermination quasi-aveugle d'éradiquer les utilisateurs du Côté Obscur, les Jedi avaient en effet détruit jusqu'à la civilisation sith elle-même sur Korriban, avant de retourner dans les frontières de la République. Tous les Sith pourtant ne furent pas tués lors de la Grande Guerre de l'Hyperespace, et le dernier Empereur Sith parvint en fait à s'échapper et à rejoindre la clandestinité de l'espace avec quelques seigneurs sith parmi les plus fidèles. Contraints à l'exil, ces Sith s'employèrent dès lors à reconstruire leur société sur une planète lointaine, tout en planifiant leur revanche contre les Jedi et la République...


  Durant les siècles qui suivirent, l'Empire Sith retrouva sa splendeur passée. L'Empereur Sith développa une puissante flotte de guerre et parvint grâce à la Magie Sith à prolonger sa vie au-delà de toute espérance, assurant par là-même sa suprématie incontestée sur l'Empire.

  Un peu plus de trois siècles après la Grande Guerre des Sith menée par Exar Kun, et les Guerres Mandaloriennes au cours desquelles s'illustra le célèbre Revan, les Sith mirent leur plan à exécution. Mais au lieu de lancer son immense flotte contre la République et les Jedi, l'Empereur préféra utiliser la ruse en premier lieu. Pour préparer le terrain à une invasion, ses forces infiltrèrent tout d'abord les systèmes stellaires de la Bordure Extérieure, semant partout où c'était possible la discorde, et passant des alliances secrètes avec divers syndicats du crime et autres seigneurs de guerre. Lorsqu'il estima que toutes les pièces du puzzle étaient en place, l'Empereur Sith lança enfin son offensive qui prit les Jedi au dépourvu. Durant la première phase de l'invasion, les Sith parvinrent à s'emparer de nombreux systèmes stellaires dans la Bordure Extérieure, à détruire les Chantiers Navals républicains du secteur Sluis, et à menacer la Route Commerciale de Rimma.

  Après le choc de la première attaque, la République et les Jedi tentèrent de résister, mais l'Empereur Sith se révéla être un stratège hors pair, ses forces s'emparant de mondes aussi divers qu'Utapau ou Agamar. Mais alors que les Sith semblaient impossibles à arrêter et que personne ne voyait d'issue favorable à la guerre, l'Empereur parvint à surprendre la République une fois encore : alors que les membres du Conseil Obscur entamaient des pourparlers de paix avec les leaders républicains, de nombreux Seigneurs Sith et une armée impériale d'élite lancèrent une opération commando sur Coruscant, détruisant le Temple Jedi et prenant littéralement la planète-capitale en otage. Devant cette nouvelle menace à laquelle ils ne pouvaient apporter de solution militaire efficace, les chefs républicains se résignèrent à signer le Traité de Coruscant, un accord mettant fin à la guerre et cédant de nombreux systèmes stellaires à l'Empire Sith.

  Après la signature du Traité de Coruscant, l'Empereur donna à son Conseil Obscur les pleins pouvoirs pour assurer la gestion de son gigantesque Empire, afin de se consacrer à de mystérieuses activités connues de lui seul. Comme on aurait pu s'en douter dans de telles circonstances, la vacance du pouvoir entraîna d'intenses rivalités entre seigneurs sith et même au sein de l'armée impériale, chacun désirant prendre la place de l'Empereur disparu...

haut de page